Antoine Casubolo Ferro - Ouvrages

Ses ouvrages

 

COLUCHE L’ACCIDENT – CONTRE ENQUETE

 

Coluche l'accident ouvrage d'Antoine Casubolo FerroQue faisiez-vous le 19 juin 1986, le jour où vous avez appris la mort de Coluche ? Faites ce test aujourd’hui, vous verrez que les gens, s’ils se souviennent tous de leur activité du moment, n’ont qu’un souvenir diffus des circonstances de l’accident. Mais tous finissent par vous parler de Coluche à moto roulant comme un dingue sur une petite route de l’arrière-pays cannois. De la sortie d’un virage, du camion, qui manoeuvrait et donc lui barrait la route comme un mur d’acier. Coluche, à fond, à la sortie d’un virage n’avait rien pu faire. Il allait trop vite… Au lendemain du drame, personne n’a pris la peine de consulter les témoins. Les journaux se sont contentés de reprendre les infos diffusées par l’AFP. Or, il se trouve que Coluche roulait à 60 kilomètres à l’heure dans une ligne droite. Le camion arrivait en sens inverse pratiquement au pas et au dernier moment, il a viré à gauche. A partir de là, bien des questions se posent sur la thèse de l’accident. Ce livre a été co-écrit avec Jean Depussé qui était journaliste. Le jour de la mort de Coluche, il s’est aussitôt rendu sur place pour enquêter sur les circonstances de l’accident, pour rencontrer les témoins du drame et recouper leurs affirmations. Il a consacré sa vie à cette enquête. Il est mort le 12 mars 2006.
Editions Privé 2006

LA PRESSE EN PARLE

Antoine Casubolo Ferro : invité de l’émission « Tout le monde en parle » - Thierry Ardisson.
Partie 1 : http://www.dailymotion.com/video/x2ck4n_coluche-l-accident-y-contre-enquete_news
Partie 2 : http://www.dailymotion.com/video/x2ck95
Antoine Casubolo Ferro : invité de l'émission « On a tout essayé » - Laurent Ruquier.
http://www.dailymotion.com/video/x2ckj7_coluche-laccident-contreenquete_news

LA VIE RÊVÉE DE PIERRE GOLDMAN

Pierre Goldman - Casubolo Ferro

Pierre Goldman, c’est l’enfant sauvage de la génération 68, celui qui est allé « jusqu’au bout ». Juif polonais né en France, il a fait de sa vie un best-seller qui est un roman noir, très noir.

Assassiné en 1979 par un mystérieux groupe, « Honneur de la Police », Pierre Goldman avait été acquitté trois ans plus tôt du meurtre de deux pharmaciennes, boulevard Richard Lenoir. A-t-il ou non participé à ce hold-up sanglant ? Non, a tranché la justice au grand soulagement de ses amis de la gauche et de l’intelligentsia de l’époque. Pourtant, dans une enquête irréfutable et politiquement très incorrecte, Antoine Casubolo dévoile les doutes, les ambiguïtés et les contradictions autour de Pierre Goldman.

Surtout, à travers le portrait qu’il dresse d’un homme blessé aux idéaux brisés, il annonce une réponse plausible et déconcertante à la question qui fâche : qui a tué Pierre Goldman et pourquoi ?



Editions Privé 2005

LA PRESSE EN PARLE
http://www.facealauteur.com/auteurs/casubolo-pierregoldamn/casubolo-lavierevee.htm

L'AFFAIRE OM/VALENCIENNES

OM Valenciennes Casubolo

Il a suffit de trois fois rien. Un coup de fil d’un hôtel au bord de l’autoroute de Valenciennes. L’accusation d’un sans-grade. Une enveloppe enterrée dans la banlieue de Périgueux…

Et tout s’est embrasé : directeur général du club, Jean-Pierre Bernès est mis en examen, accusé par son propre joueur ; les stars quittent une équipe au bord de la catastrophe financière et au ban des compétitions internationales ; Bernard Tapie, si fascinant, si puissant, doit lutter sur trois fronts qui ont fait sa force : l’argent, le sport, la politique ; la Justice inaugure une nouvelle pratique : l’instruction médiatique ; le président de la République s’engage puis se rétracte ; un ancien ministre se prend les pieds dans les aiguilles de sa montre…

L’affaire OM/Valenciennes ressemble à une lutte à la mort pour un enjeu dérisoire : 250 000 F, à peine le salaire mensuel d’un joueur de base de l’OM. Pourquoi tant de passions ? Parce que les symboles font de ce dossier un « crime de société » : l’argent, la corruption, le sport, les juges, les médias. Au centre du maelström, objet de tous les ressentiments parce qu’il a trop réussi au-delà des règles, trop écrasé, un homme joue son va-tout : Bernard Tapie.

Vivant, drôle, souvent haletant, le récit d’Antoine Casubolo permet de mieux comprendre la dramaturgie et les personnages de cette comédie humaine. Les portraits succèdent aux scènes de coulisses. Les petits secrets et les grandes manœuvres sont mis à nu. Les règles du système sportif et médiatique sont démontées.

Editions Olivier ORBAN - 1994

LA PRESSE EN PARLE


Journal du dimanche27 février 1994

« Tapie découvre de drôle d’écoutes » - Pierre-Laurent Mazars

«  L’affaire OM/Valenciennes, histoire d’une corruption présumée, révèle un élément important sur l’affaire de corruption présumée : la déposition de Marie Robert, principal témoin à charge contre le président de l’OM. »


L’Entreprise – mars 1994

« Corruption – Patron-député- président de club : trop c’est trop» - C.K.


Libre Belgique – 15 mars 1994

Dans les coulisses de l’affaire OM / VA – Jean-François Pluijgers

Chronique d’un feuilleton au dénouement en attente

« … Entre portraits colorés et témoignages, l’auteur entraîne le lecteur dans les coulisses de l’affaire, en démontant un à un les mécanismes. Un itinéraire plein de vie, souvent passionnant, parfois drôle mais non dépourvu de sérieux… Où l’on réalise comment ce qui n’aurait pu être qu’une petite magouille sans lendemain a évolué en scandale sans précédent… »


La Voix du Nord – 17 mars 1994

L’affaire OM-Valenciennes par Antoine Casubolo – Christian Vincent

«  … Antoine Casubolo connaît le dossier sur le bout des doigts, du moins celui à partir duquel le cirque médiatico-judiciaire a transformé des présumés innocents en coupables avérés…Antoine Casubolo estime par ailleurs, que le milieu du football a favorisé « «des dérives personnelles de Bernard Tapie » et que l’affaire Marseille-Valenciennes donne un aperçu réglementaire du football professionnel : vide juridique, organisation fossile, jeux de pression occultes, argent souterrain… »


Dépêches le Progrès – 26 mars 1994

Histoire ‘une corruption présumée – V.D


République des Pyrénées – 6 avril 1994

Le livre du jour - Antoine Casubolo : L’affaire OM-Valenciennes » - A. Brohan

« … Lisons donc attentivement comme un « feuilleton passionnant » d’abord et comme sujet de réflexion ensuite, le livre qu’Antoine Casubolo, journaliste à VSD consacre à cette « comédie humaine «  qu’est l’affaire OM-VA : vivant, drôle, souvent haletant, son récit permet de mieux comprendre la dramatique et les personnages… »


Le Figaro Aurore – 11 avril 1994

Notes de lecture – L’Affaire OM-VA, par Antoine Casubolo – D.P.

«  … Vivant, drôle, le récit d’Antoine Casubolo permet de mieux comprendre la dramaturgie et les personnages de cette comédie humaine dont les derniers actes sont encore à écrire. Les portraits succèdent aux scènes de coulisse, les petits secrets et les grandes manœuvres sont mis à nus, les règles du système sportif et médiatique sont démontées… »


L’équipe magazine – 16 avril 1994

Faire l’affaire – Christian Montaignac

«  …Antoine Casubolo rassemble le déjà-lu et apporte sa contribution pour élargir le champ des informations et des indiscrétions, par exemple dans le témoignange de Christine Robert… »


Sud-Ouest – 18 avril 1994

SPORTS – Leçons de dégoûts – Patrick Favier

« Il n’y a pas classe le mercredi, et dès le marin, le Novotel de Valenciennes… » Ainsi commence, dans la douceur d’une après-midi enfantine, le livre d’Antoine Casubolo. Son titre « L’Affaire OM/Valenciennes » ramène vite le lecteur au feuilleton pas du tout rose de l’été. Le journaliste de « VSD » semble avoir suivi partout les acteurs… »


Nord Eclair – 22 avril 1994

« Rencontre – V.A-O.M : le livre de l’affaire » - Camille Bocquet

Un journaliste de « VSD » raconte les premiers mois du sandale alors que se profile l’épilogue. Un récit vivant, scrupuleux et engagé.

« En 240 pages, l’auteur vise surtout, au-delà de la compilation de ses articles et de ceux de ses confrères sur l’affaire, à reprendre scrupuleusement des faits du printemps et de l’été – les mois les plus importants – de façon vivante et avec un ton de vérité. »


Quotidien du médecin – 28 avril 1994

« Lettre aux assassins du football – Stade terminal » - Jean Bruno


 

 

 

Mentions légales Conception : Agence Com'Par, +33 (0)1 42 50 47 64 - Crédits